Ramatou FALL

Directrice de l’Environnement des Affaires, CEPICI

Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures à la Pratique Juridique en Angleterre et aux Pays de Galles (Mention B), Westminster University, Londres, Royaume Uni, d’un DESS d’Administration des Entreprises, (Mention AB) Université D’Auvergne, France et d’une Maîtrise en Sciences Juridiques (Carrières entreprises), Université de Cocody-Abidjan.
Possède une double formation juridique et managériale ainsi qu’une expérience mixte publique-privée nationale et internationale, laquelle a été acquise depuis 2013 dans le cadre de l’expertise apportée au Gouvernement de Côte d’Ivoire pour la mise en place du processus institutionnel et des mesures des réformes pour l’amélioration de l’environnement des affaires en faveur de l’investissement en République de Côte d’Ivoire auprès du Secteur Public, du Secteur Privé et des Partenaires au développement.
Combine près d’une vingtaine d’années d’expériences et de succès professionnels, dans le domaine de la gestion des projets, programmes gouvernementaux, du conseil juridique, du contentieux maritime, de la gestion des comptes client ainsi que du développement commercial acquises en Côte d’Ivoire et au Royaume Uni.
A travaillé pendant une dizaine années en tant que Directrice de comptes clients à Number One Health Group – Londres, Royaume Uni (Groupe Fournisseur de soins de santé de travail et de voyages) puis en tant que juriste au cabinet d’avocats maritime ‘Campbell Johnston Clark Firme’ d’Avocats – Londres, Royaume Uni (Spécialiste en Droit Commercial & Maritime). Auparavant, a travaillé en tant que Responsable Régionale juridique et contentieux à P&O Nedlloyd West Africa SARL Abidjan – Abidjan, Côte d’Ivoire chargée de la gestion des procédures et règlement des litiges en matière de contentieux maritime couvrant environ 24 pays d’Afrique occidentale et centrale.
Assure, depuis 2013, en qualité de Directeur de l’Environnement des Affaires au CEPICI (Centre de Promotion des Investissements de la Côte d’Ivoire) rattaché à la Présidence de la République, la coordination du processus national de réformes pour l’amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire, pour lequel le Gouvernement ivoirien a opté d’utiliser comme référentiel de base, l’Indice Doing Business du Groupe de la Banque Mondiale, et s’est fixé comme objectif de figurer dans le top 50 des meilleures économies au classement dudit référentiel d’évaluation du Climat des Affaires à l’Horizon 2020.